Comment réussir l’achat de son premier logement ?

Acheter un bien immobilier présente toujours des risques, mais il existe quelques astuces pour les contourner et réussir l’achat de son premier logement. Quelles sont-elles ?

Bien préparer le projet

Avant de signer un quelconque contrat d’achat, il faut prendre le temps de bien préparer ce projet de toute une vie. Pour cela, commencez déjà par définir les critères du bien que vous recherchez (exposition, nombre de pièces, surface au sol, emplacement…). Une fois cette première étape réalisée, passez au budget. À combien s’élève votre apport personnel et de combien devrez-vous emprunter à la banque pour faire l’acquisition ? Le crédit défini est-il dans vos moyens ou faut-il le réviser à la baisse ou à la hausse ? N’oubliez pas d’inclure tous les frais annexes dans le budget à allouer.

Étudier le marché immobilier

Marché capricieux, le secteur de l’immobilier connaît chaque jour de nouvelles modifications. Il peut s’agir de fiscalité, de nouvelles formules d’aides financières, de nouvelles lois, de fluctuations de prix, etc. Il vous faut vous intéresser de près à ce marché avant d’investir dans la pierre puisque tous ces critères influent sur votre projet. Il ne faut pas uniquement vous baser sur le marché à l’échelle nationale, mais également au niveau local puisque c’est là que vous allez acheter votre maison. Il est donc important d’avoir la fourchette de prix appliquée dans le quartier ou la ville où vous souhaitez vous installer.

Analyser la rentabilité

Derrière tout achat se cache le facteur de la rentabilité. Ainsi, avant d’entamer la procédure, calculer à l’avance combien de temps vous allez devoir occuper le logement pour que le projet soit rentable. Il faut savoir que plus vous occuperez longtemps le bien, plus l’achat sera intéressant sur le plan financier. Il faut également déterminer si le bien en question peut prendre de la valeur avec le temps ou non.

Ne pas se précipiter

Même si vous êtes pressé de devenir propriétaire, il ne faut pas vous précipiter sur le premier bien venu. Ici, il ne s’agit pas d’acheter une paire de chaussures, mais de faire un investissement énorme. De ce fait, prenez le temps de comparer les différentes offres à votre portée, de poser autant de questions qu’il faut aux promoteurs et de visiter plusieurs maisons.

Poser les bonnes questions

Puisqu’une fois l’acte de vente signé, vous ne pourrez plus faire marche arrière, posez toutes les questions qui vous titillent au promoteur : isolation, diagnostics immobiliers, montant des impôts locaux, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *