Habitat indigne : les mesures de Cécile Duflot

cecile-duflotDécidément, Cécile Duflot, la ministre de l’Égalité des Territoires et du Logement, n’en finit pas de faire parler d’elle. Avec des déclarations qui font toujours beaucoup d’échos, elle s’attaque successivement aux différents problèmes concernant l’immobilier pour tenter d’améliorer les conditions de vie des locataires et imposer les sanctions nécessaires pour faire face à tous les abus dans ce domaine.

Effectivement, Cécile Duflot ne cesse de prendre des mesures fortes pour tenter de remédier à tous les défauts qui caractérisent le secteur du logement et pour garantir les droits des citoyens, pour cela elle veut s’attaquer aux bailleurs qui seraient tentés de profiter de la crise du logement. Après avoir fait couler beaucoup d’encre en proposant un report de la seconde tranche de l’amélioration des ascenseurs, voilà qu’elle s’attaque maintenant aux logements indignes.

Dans de récentes déclarations sur RTL et le journal La Croix, elle a affirmé qu’il était temps de s’en prendre aux marchands de sommeil qui tirent profit de la pénurie de logements pour mettre sur le marché de l’immobilier des logements qui ne répondent pas aux normes sécuritaires et cela à des prix exorbitants. Ainsi, elle propose pour cela un ensemble de mesures pour tenter d’endiguer cette prolifération, à savoir :

  • En cas de première condamnation, le propriétaire n’aura plus le droit d’acheter un nouveau bien immobilier.
  • Une amende de 200 euros par jour pour les bailleurs dont le logement aura été déclaré indécent ou insalubre.

On estime en effet à 6 millions les logements insalubres loués en France parmi lesquels figurent des appartements dont les conditions sanitaires sont déplorables et qui sont pourtant loués à près de 1000 euros par mois. Près d’un million de personnes sont contraintes de loger dans de petits appartements où la vermine est souvent de la partie. Bien que des condamnations sévères aient déjà été prononcées à l’égard de ces individus, le phénomène ne disparaît pas.

Les chiffres mettent en évidence une situation alarmante à laquelle la ministre promet de trouver une alternative le plus tôt possible, en dépit de l’importance du phénomène qui s’annonce difficile à combattre malgré les efforts employés. Il faut dire que, quand il s’agit de prendre des mesures, Cécile Duflot prend ses responsabilités très à cœur et n’y va pas de main morte !

2 réponses à Habitat indigne : les mesures de Cécile Duflot

  1. Lexpert dit :

    C’est une battante, et desfois il faut savoir mettre le doigt là ou ça fait mal. Certaines personnes sont sans scrupules dans l’immobilier, et Mme Duflot met un grand coup de pied là ou il faut pour faire bouger les choses. C’est cela qu’on veut pour nous, citoyens !

  2. cecile dit :

    Trés courageux, je vous félicite de vous battre pour faire réagir toutes les personnes qui osent mettre à disposition des locations insalubres. J’en ai fait les frais et je peux vous dire encore merci car ce n’est pas facile de se faire entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *