Le BIM, une technologie au service du bâtiment

Le BIM ou Building Information Modeling est à la fois une technologie et une méthode de travail. Il consiste à concevoir une maquette numérique du bâtiment qui sera utilisée par tous les acteurs intervenants dans le projet. Il ne propose pas de formule toute faite puisque sa portée variera d’une construction à l’autre.

Définition globale

Le BIM est l’ensemble des méthodes et des processus nécessaires pour la structuration et l’organisation de toutes les informations relatives à une construction lesquelles seront projetées sous forme d’une maquette numérique facilement exploitable.

Il vise à :

  • Accélérer la durée de construction.
  • Alléger les coûts de construction.
  • Donner au maître d’ouvrage une maquette qu’il pourra utiliser jusqu’à la fin du chantier.

Les informations véhiculées

La technologie en 3D n’est pas la seule utilisée par le BIM et d’ailleurs, celle-ci n’intervient qu’au niveau de la base du modèle. Elle permet de visualiser les plans, les élévations, les coupes, les interférences et de calculer les quantités. Les autres informations seront ensuite rajoutées à la base :

  • En 4D pour les données relatives au temps : durée de chaque phase de la construction et progression dans le temps du projet.
  • En 5D pour les données financières : cela aide à estimer les coûts de construction.
  • En 6D : les données qui se réfèrent au développement durable.
  • En 7D : la durée de vie du bâtiment.

Grâce au BIM, la maquette numérique regroupe des centaines ou des milliers d’informations que tous les acteurs du projet pourront exploiter sans qu’il y ait des incohérences. Sur ce support, chaque information est étudiée et ajoutée avec exactitude.

Une collaboration étroite

Au fur et à mesure du projet, la maquette est petit à petit étoffée. Elle est d’abord développée en phase conception puis d’autres informations viendront s’y ajouter en phase de construction. L’avantage avec cette méthode de travail c’est que tous les acteurs sont concernés dès le début du projet. L’architecte ne sera pas seul à développer la maquette, mais les autres spécialistes l’aideront afin que le support soit le plus réaliste possible. Le maître d’ouvrage n’aura plus qu’à le copier ensuite durant l’exploitation.

Le BIM réduit le fossé entre concepteur et constructeur puisque les deux travaillent étroitement dès le début. Cela évite le gaspillage et la perte de temps.

Malgré ses avantages, cette méthode n’est encore que très peu utilisée en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *