Tout savoir sur le PTZ

Pour pouvoir bénéficier des avantages du PTZ (prêt à taux zéro), il faut déjà connaître à qui ce type de prêt est destiné, car il est évident que l’éligibilité à ce genre de taux « zéro » est soumis à certaines conditions. Il importe donc d’en connaître les principales caractéristiques si l’on prévoit une future acquisition immobilière.pret-a-taux-zero

Bénéficiaires et conditions d’octroi du PTZ

Bien évidemment, le PTZ n’est pas destiné à tout le monde et seuls les foyers répondant à certains critères peuvent en bénéficier. Pour commencer il s’agit d’un dispositif spécialement conçu pour les primo-accédants. Un primo-accédant est quelqu’un qui n’a jamais été propriétaire d’une résidence principale et qui souhaite donc faire une première acquisition. Il existe tout de même des exceptions car on peut également bénéficier du PTZ lorsque :

  • On possède une carte d’invalidité.
  • On perçoit une allocation d’adulte handicapé.
  • On est victime de catastrophe naturelle à l’origine de la destruction totale de sa résidence principale.

Il est à préciser que le prêt à taux zéro ne peut financer à lui seul une acquisition immobilière. De ce fait, il est nécessaire de disposer d’abord d’un apport financier. Le fait de posséder le terrain de construction du futur logement peut d’ailleurs être considéré comme un apport financier. Si ce n’est pas le cas, il faut aussi recourir à un crédit immobilier classique auprès d’un établissement financier.

Les avantages du PTZ

Octroyé sous condition de revenus, le PTZ vise à surtout favoriser les foyers à faibles ressources et leur permettre de mener à bien leur projet immobilier. Des plafonds de ressources sont donc imposés dans le cadre de ce type de prêt de façon à permettre aux personnes à faibles ressources de devenir propriétaire. Des plafonds qui varient également selon le nombre des occupants du foyer et la zone géographique du bien immobilier en question.

Des zones géographiques ont été définies à cet effet en fonction du marché immobilier. En outre, depuis 2016, le PTZ permet l’investissement dans l’ancien sous réserve de travaux de rénovation suivant les normes en vigueur. Cela peut être intéressant car l’achat d’un bien immobilier ancien revient généralement moins cher et par conséquent nécessite un crédit immobilier moins important pour compléter le PTZ. En plus de cela, il est aussi possible de mettre le bien immobilier en location après une occupation des lieux durant 6 ans.

Le prêt à taux zéro met donc à disposition du contribuable des flexibilités qui permettent de devenir immédiatement propriétaire et dans l’avenir de se constituer une autre source de revenu grâce à la mise en location.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *